Voie piétonnière

Il n’est pas sécuritaire de laisser marcher ou circuler les personnes handicapées, âgées et les enfants derrière des voitures stationnées.  Il est donc important qu’une allée relie le stationnement à votre établissement.

Pour faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite, la surface du trottoir ou de l’allée doit être unie, antidérapante avec des bordures ininterrompues sur lesquelles les personnes ayant une limitation visuelle pourront se fier pour se guider.

La largeur minimale d’un trottoir ou d’une allée est de 1100 mm.

Nous recommandons donc que la voie piétonnière soit d’une largeur de 1800 mm afin de permettre à deux personnes en fauteuil roulant de se croiser. Si la largeur est inférieure à 1600 mm et que la distance à parcourir est plus de 30 m, le trottoir ou l’allée doit avoir une section dégagée d’au moins 1600 mm.

Si votre trottoir a une pente supérieure à 1 : 20 (5 %), celui-ci doit être conçu comme une rampe accessible. (voir fiche-info)

Un changement dans la texture ou la couleur de la surface du trottoir est recommandé pour identifier un changement de direction, une élévation ou un obstacle.

Les grilles d’égout quadrillées sont recommandées, mais si vous avez des grilles avec des barreaux, elles doivent être placées de façon perpendiculaire à la direction de la circulation afin de ne pas devenir une entrave pour les déplacements du fauteuil roulant.

Assurez-vous que l’éclairage de nuit permet la sécurité des utilisateurs.

Si le parcours est long, installez des bancs pour permettre aux personnes âgées et celles à mobilité réduite de se reposer.