Archives par étiquette : Mesures d’accessibilité

Banc accessible

S’assoir sur un banc et laisser le soleil nous réchauffer…  N’importe qui appréciera se reposer sur vos bancs accessibles !

Pour qu’il soit d’accès facile, il doit :

  • Être stable,
  • Être équipé d’appui-bras,
  • Avoir un dossier,
  • Avoir un siège d’une profondeur d’au moins 460 mm et situé à une hauteur de 460 mm du sol,
  • Avoir un espace libre d’au moins 900 mm laissé de chaque côté du banc pour un fauteuil roulant ou une poussette,
  • Être installé sur une surface dure  et nivelée,
  • Avoir un espace mesurant au moins 840 mm sur 1500 mm aménagé devant chaque banc.
Pourquoi ne pas installer des bancs  #accessibles à tous ? C'est si simple et si pratique!Click to Tweet
Le diabète : Ajustements au travail

L’Association canadienne du diabète estime que 11 millions de Canadiens et de Canadiennes vivent avec le diabète ou le pré-diabète, soit près 30 % de la population.

Le diabète est une maladie chronique, un handicap où le corps soit ne produit pas suffisamment d’insuline ou ne peut pas l’utiliser correctement. L’insuline est une hormone qui règle la quantité de glucose (sucre) dans le sang. Le corps a besoin d’insuline pour utiliser le sucre comme source d’énergie. Le diabète est traité et contrôlé entre autres à l’aide de médicaments, d’un régime alimentaire approprié et d’activité physique.

Les complications provoquées par le diabète peuvent être très graves et même mettre la vie en danger. Bien gérer les niveaux de sucre dans le sang réduit le risque de développer des complications. Les personnes atteintes de diabète peuvent espérer vivre une vie active, indépendante et dynamique en gérant attentivement le diabète.

Mesures d’adaptation

Vérifiez avec l’employé quelles mesures sont nécessaires.  Un employé diabétique est habituellement en mesure d’effectuer normalement son travail. Les mesures d’adaptation pourraient inclure, dépendant de l’individu, de:

  • permettre la nourriture et des boissons au poste de travail, pour aider à régler la glycémie;
  • permettre le temps de tester son niveau de sucre ou de faire une injection;
  • comprendre que l’employé doit prendre des pauses et s’arrêter pour prendre un repas à certains moments parce que le « timing » entre les injections d’insuline et l’ingestion d’aliments est crucial;
  • désigner un endroit privé pour les tests de sang et d’injection, et un endroit pour disposer
    des lances et des aiguilles;
  • éviter des horaires variables ou irréguliers qui perturbent le calendrier des repas et des injections et peuvent entraîner un stress supplémentaire;
  • s’attendre à un taux légèrement plus élevé pour les congés de maladie, le diabète rendant les personnes qui en sont atteintes plus sujettes aux infections et virus et ralentissant la guérison;

Veuillez consulter la page de l’Association canadienne du diabète pour des renseignements concernant l’emploi http://www.diabetes.ca/diabetes-and-you/know-your-rights/employment-discrimination-your-rights et pour d’autres renseignements.

Source : Proving disability and reasonable adjustments A worker’s guide to evidence under the Equality Act 2010