Archives par étiquette : installation

Barre d’appui pour toilettes et urinoirs

Des barres d’appui offrent stabilité et autonomie.  Et tout le monde profite de leur confort et de leur sécurité !

Ses normes :

  • Diamètre de 35 à 40 mm,
  • Équipée d’une surface antidérapante,
  • Supportant une charge de 1.3 kN (225 livres)
  • Prévoyant un dégagement de 38 à 50 mm du mur.

Pour la toilette :

  • Barre d’appui fixée horizontalement à la paroi latérale du mur le plus proche de la toilette et prolongée d’au moins 750 mm. Elle peut être installée à un angle pouvant varier de 30 à 50 degrés, le bout le plus bas se trouvant à 750 mm du plancher.
  • Autre possibilité : utiliser une barre d’appui en forme de L de 750 mm de longueur à la verticale et, à l’horizontale, dépassant le devant de la toilette de 150 mm et à 750 mm au-dessus du plancher.
  • Autre barre d’appui fixée au mur arrière, de manière à couvrir toute la largeur de la toilette (600 mm) et à une hauteur située entre 840 et 920 mm au-dessus du sol.
  • Barre à 150 mm au-dessus du réservoir d’eau.

Pour les urinoirs :

Barres d’appui de 300 mm de long montées verticalement de chaque côté de l’urinoir à une distance située entre 380 et 450 mm du centre de l’urinoir et à une hauteur de 1000 mm du sol.

Afin d'offrir confort et stabilité, installez des barres d'appui  dans vos toilettes ! #accessibilitéClick to Tweet

 

Aire de restauration

La conception d’une aire de restauration est importante si on veut qu’elle soit accessible à tous et ouvre l’appétit !

Suggestions :

  • 20 % de tables accessibles au moins. Prévoir diverses possibilités comme, par exemple, répartir des places individuelles ou groupées dans différentes salles.
  • À l’extérieur, surface du sol qui mène aux tables et sous celles-ci à niveau, ferme et stable.  À l’intérieur, plancher antidérapant, dur, plat et antireflet.
  • Prévoir un service aux tables.  Pour les installations de libre-service, allées entre les comptoirs minimum de 920 mm de largeur et support à plateau ininterrompu et installé à une hauteur maximale de 875 mm.  Les personnes qui se déplacent en fauteuil roulant, en triporteur ou qui ont une vision basse peuvent avoir de la difficulté à se servir elles-mêmes.  Prévoir des membres du personnel (ou des bénévoles) attentifs à cette possibilité pour offrir leurs services en apportant le plateau à la table.
  • Pour les sièges fixés au sol, prévoir un espace pour les fauteuils roulants.  Pour les banquettes fixes, se procurer des chaises sans bras.
  • Espace de plancher autour des tables accessibles d’au moins 840 mm sur 1220 mm. Préférablement, tables avec pieds dans les coins afin d’assurer l’approche du fauteuil et des jambes de la personne.  S’informer directement auprès d’elle si elle préfère passer du fauteuil roulant à une chaise ou rester dans son fauteuil.
  • Prévoir plusieurs espaces de manœuvre de 3150 mm de diamètre pour les demi-tours.
  • Largeur des allées minimum de 1100 mm.
  • Menu écrit en gros caractères et de couleurs contrastantes ou enregistré.  Penser à le faire imprimer en braille.
  • Bon éclairage indispensable.  Pour une atmosphère plus tamisée, utiliser un éclairage individuel.
  • Éclairage direct et à la hauteur des yeux pour un menu affiché au mur, rédigé d’une écriture lisible, sans obstacle devant pour permettre aux personnes ayant une limitation visuelle de s’en approcher.
  • Menu tenant compte du régime particulier des personnes diabétiques, allergiques ou intolérantes, cardiaques et autres.  Une valeur sûre : des mets végétariens, à basse teneur en calories, en gras, en sel, etc. 
  • Prévoir des bornes de recharge pour appareils fonctionnels à mobilité afin que leurs propriétaires puissent profiter de ce temps pour recharger leurs batteries.
  • Formation du personnel à un service  à la clientèle accessible.
La conception d'une aire de restauration #accessible est une garantie de bon accueil !Click to Tweet