Archives de catégorie : Fiches-info

Applications novatrices pour étudiants en situation de handicap

Les progrès technologiques d’aujourd’hui permettent d’accéder à de nombreuses applications qui facilitent la vie des étudiants et de tout le monde. De nombreuses applications novatrices, axées sur l’accessibilité, sont régulièrement créées.

Récemment, Google a annoncé le lancement de deux nouvelles applications pour aider les personnes sourdes ou malentendantes.  Ces applications sont particulièrement utiles dans les salles de classe ou d’autres milieux scolaires où les étudiants doivent prendre des notes rapidement et où les bruits ambiants les empêchent de bien comprendre ce que dit l’enseignant.

Une autre application qui peut être très utile pour les étudiants en situation de handicap, mais qui ne fonctionne qu’en anglais, c’est « Talking Scientific Calculator, une calculatrice scientifique parlante : https://ontario.us3.list-manage.com/track/click?u=c0c14c37aeafba38714735e2a&id=f684bbf7dd&e=039e0f6fdb. Les touches sont colorées et de grande taille avec la possibilité d’augmenter le contraste.  On peut effectuer des équations de base et plus avancées. Une fonction de voix hors champ permet à la calculatrice de lire les réponses, les nombres et les formules à voix haute, ainsi que d’utiliser le discours pour donner des réponses, le nom des touches et les formules. Selon le niveau de vision, cette application offre :

* l’option vision normale à faible : des touches agrandies avec la fonction de parole en option
* l’option vision faible : un mode d’affichage qui permet l’augmentation du contraste avec la fonction de parole en option
* l’option aucune vision : la lecture des résultats des calculs et des noms des touches lorsqu’on appuie dessus

 

Publié par le Ministère des Services aux aînés et de l’Accessibilité 

https://mailchi.mp/ontario/aoda-toolbox-mars-19-1389979?e=039e0f6fdb 

Profil des adolescents en situation de handicap

En 2006, 96 060 Canadiens âgés de 15 à 19 ans avaient une incapacité, ce qui représentait 4,6 % de la population des adolescents.

À cet âge, les hommes (4,7 %) sont encore une fois plus susceptibles que les femmes (4,4 %) d’avoir une incapacité, mais l’écart entre les sexes au sein de ce groupe d’âge est moins grand que chez les enfants.

L’augmentation du taux d’incapacité chez les femmes est surtout attribuable au fait que les incapacités liées à la douleur entrent en ligne de compte pour la première fois.

En effet, les femmes de 15 à 19 ans sont beaucoup plus susceptibles que les hommes de présenter ce type d’incapacité (2,5 % comparativement à 1,6 %).

Les hommes de ce groupe d’âge demeurent toutefois plus susceptibles que les femmes d’avoir un trouble de l’apprentissage ou du développement.

Le tableau ci-après présente les taux d’incapacité chez les hommes et les femmes, selon le type d’incapacité.

Type d’incapacité chez les adolescents handicapés âgés de 15 à 19 ans, selon le sexe, Canada, 2006 (1)

Type d’incapacité (2) Hommes Femmes
Nombre % Nombre %
Agilité  14 600  1,3  13 820  1,4
Communication  17 270  1,6  11 090  1,1
Développement  14 730  1,4  7 660  0,8
Déficience psychologique ou affective  9 010  0,8  10 820  1,1
Ouïe  5 000  0,5  5 330  0,5
Apprentissage  36 040  3,3  21 730  2,1
Mémoire  11 470  1,1  7 010  0,7
Mobilité  17 710  1,6  18 630  1,8
Douleur  17 770  1,6  25 560  2,5
Vision  5 070  0,5  5 770  0,6
Autre  2 180  0,2  2 650  0,3

 

Les adolescents handicapés sont plus susceptibles de présenter une incapacité considérée comme légère ou moyenne (70,2 %) qu’une incapacité dite grave ou très grave (29,8 %).

Par ailleurs, 69,4 % des adolescents handicapés ont indiqué avoir plus d’un type d’incapacité.

Notes :

  1. Les pourcentages se rapportent à la totalité de la population des adolescents de 15 à 19 ans du Canada.
  2. Plus d’un type d’incapacité a pu être indiqué pour chaque répondant.

Source : Statistique Canada, Enquête sur la participation et les limitations d’activités, 2006.

Juin 2013