Semaine 3 – Tu fais la sourde oreille

Print this page

Fiche-info de la semaine : Tu fais la sourde oreille

Images (Cartes pour Twitter et Facebook)

Tu fais la sourde oreille

Tu fais la sourde oreille

Messages clés

  • Lorsqu’elles font un signalement à la police, quatre femmes sur dix en situation de handicap se disent insatisfaites des services qu’elles ont reçus
  • Seulement une femme sur dix en situation de handicap reçoit le support demandé auprès d’un refuge. (RAF Canada 2013)

Les femmes en situation de handicap sont plus susceptibles de :

  • Demander l’aide d’une personne qu’elles connaissent et en qui elles ont confiance plutôt qu’à un service d’aide ;
  • Utiliser plus fréquemment les services d’aide téléphonique que les femmes sans handicap.
  • Les femmes en situation de handicap seraient moins susceptibles d’avoir recours à des services d’aide, souvent pour des raisons d’accessibilité.

Les femmes en situation de handicap sont moins susceptibles de signaler à la police les incidents dont elles sont victimes par crainte de :

  • Perdre leur sécurité financière,
  • Perdre leur logement ou la prestation de soins lorsque l’agresseur en question est une personne connue de la victime,
  • Ne pas être crues ou d’être perçues comme peu crédibles par la police ou les tribunaux, ou encore qu’il n’y ait pas de services adaptés.

Tweets

  • La femme en situation de handicap n’ose pas dénoncer, seulement 3 sur 10 le feront. Seront-elles entendues ? Écoutons-les ! #HandicapSansViolence
  • Quand je déclare de la violence faite par un préposé ma plainte reste à l’interne. Où est la justice ?#HandicapSansViolence
  • De celles qui signalent 40 % sont insatisfaites des services policiers.#HandicapSansViolence
  • Le système judiciaire considère les femmes handicapées comme des témoins non qualifiés.#HandicapSansViolence
  • On me parle et me traite comme un enfant, pourtant je suis une femme adulte et responsable.#HandicapSansViolence
  • Les femmes et les filles en situation de handicap ont besoin qu’on les prenne au sérieux.#HandicapSansViolence
  • Il est difficile de se sortir de la violence avec $1200 ou moins par mois. #HandicapSansViolence
  • Si elle en parle elle craint de perdre son logement ou ses prestations de soins. #HandicapSansViolence
  • La famille ne veut pas croire que l’agresseur est un proche. #HandicapSansViolence
  • Mes amies sont au courant de la situation, mais ne savent pas quoi faire. #HandicapSansViolence

Portrait de Mélanie

Portrait de Maud