Portrait de Mélanie

Print this page

Dans le cadre de notre campagne, nous vous présentons l’histoire de Mélanie, une ambassadrice des Olympiques spéciaux.

Mélanie nous dit son handicap avec toute la franchise et l’apparente assurance qui la caractérisent.  Née hydrocéphale (excès de liquide céphalo-rachidien dans les cavités du cerveau) et atteinte du syndrome de Chiari (discordance entre la taille du crâne et celle du cerveau, qui aboutit à une malposition du cervelet, le centre nerveux de la coordination), Mélanie ne se laisse pas intimidée par ses caractéristiques et s’implique avec ferveur dans les compétitions sportives (natation, quilles et volleyball) qui la font vibrer et donner le meilleur d’elle-même.

La franchise, la lucidité et la détermination de Mélanie ont parfois été mises à rude épreuve quand elle a dû subir des humiliations et des rappels de sa situation d’handicap.  Mais elle sait où trouver du soutien et du réconfort pour repartir du bon pied.

Mélanie veut qu’on sache qu’elle a droit au respect, comme tout le monde.  Elle martèle ce mot qui dit à quel point son existence, son implication dans la société sont légitimes et qu’il faut que tout le monde en soit conscient.

La violence faite aux femmes ? C’est quand quelqu’un lui adresse des propos blessants.

De quoi peut bien rêver Mélanie ? On s’en doute un peu ! Devenir ambassadrice mondiale pour les Olympiques spéciaux.  Elle l’est déjà au niveau régional et inter-provincial.

Les femmes et les filles en situation de handicap ont besoin qu’on les prenne au sérieux. #HandicapSansViolenceClick to Tweet

Retour à la page Violence