Archives de catégorie : Emploi

Voici des renseignements généraux et des ressources portant sur l’emploi. Ce sont des articles qui étaient sur le site Handicaps.ca. Ils ne sont plus mis à jour.

Emploi (Table des matières)
Formation santé et sécurité au travail obligatoire

La formation santé et sécurité au travail obligatoire

Depuis le 1 juillet 2014, tous les employés et les superviseurs doivent suivre une formation OBLIGATOIRE en matière de santé et de sécurité en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité au travail (LSST) de l’Ontario. Le ministère a mis en ligne une formation pour les travailleurs et une pour les superviseurs. La formation en-ligne prend entre 45 – 60 minutes et à la fin, vous pourrez imprimer votre certificat. Pour plus de renseignements, visitez le site web du ministère du Travail de l’Ontario.

Limitations physiques et emploi

Les limitations physiques prennent des formes diverses et variées. Certaines déficiences physiques ne sont pas apparentes, notamment les maladies cardiaques, la sclérose en plaques et d’autres. Dans chacun des cas, c’est en discutant avec votre employé que vous parviendrez à bien cibler ses besoins et à établir par la suite la meilleure façon d’adapter leur milieu de de travail.

Les limitations physiques sont souvent associées à de la douleur musculaire, quand celle-ci n’est pas carrément la cause des limitations de votre employé.  Des stations de travail plus ergonomique permettront dans certains cas de parer à ces problèmes de douleur.  Des horaires plus flexibles et des journées de maladies non payées, si nécessaire, peuvent aussi être considérés dans les cas où la douleur est chronique.  Vous pourriez aussi offrir à votre employé la possibilité de travailler de la maison lorsque cela s’applique.  Ces recommandations s’appliquent aussi dans les cas où votre employé souffrirait de fatigue chronique ou de troubles du sommeil.

Dans le cas de migraines, des adaptations particulières sont à considérer vu la nature particulière de cette limitation.  L’élimination des lumières fluorescentes qui pourraient être remplacées par de l’éclairage semblable au spectre de la lumière naturelle pourrait être à privilégier.  Tentez de réduire le bruit et les distractions visuelles dans l’environnement de travail, mais également la pollution aérienne en installant un purificateur d’air.

Dans certains cas ce sont les habiletés motrices qui sont diminuées.  Dans tous les cas, vous devez vous assurer de rendre le milieu de travail de l’individu accessible.  D’autres adaptations, plus spécifiques à des milieux de travail particulier, pourraient aussi être mises en place.  Par exemple, un appareil de levage pourrait être mis à la disposition de l’employé qui n’aurait plus la force physique ou la coordination nécessaires pour soulever des charges.  Un simple diable peut aussi faire l’affaire dans plusieurs cas.  Il convient d’assurer l’accès universel ou, à tout le moins, l’accès sans obstacle aux caractéristiques matérielles des locaux.

Limitations auditives

Les déficiences auditives sont une des limitations pour laquelle il est le plus facile de s’adapter en milieu de travail. Tout dépendant des aptitudes des individus concernés et du lieu de travail, différentes approches seront à privilégier.

La communication écrite est une bonne approche dans la plupart des cas.  Plusieurs types de communications écrites sont à considérer dans le cas échéant.  Dans le monde d’aujourd’hui, où la technologie prend une place grandissante dans le milieu de travail, de plus en plus d’avenues sont possibles. Au-delà du bon vieux papier/crayon, la messagerie instantanée dans ses différentes formes offre l’avantage d’une communication directe dans le milieu de travail.  Un cellulaire, un blackberry, un système de communication interne ou bien encore des services offerts sur Internet offrent une polyvalence inégalée.  Le courriel est aussi une façon simple et efficace de communiquer avec un employé dont l’ouïe serait déficiente.

Il y a bien sûr des situations où il est impossible de communiquer de façon écrite.  Dans ces cas, il vous serait peut-être bénéfique de suivre une formation de base sur le langage des signes et de l’offrir à vos employés. Ceci faciliterait non seulement vos interactions avec l’employé, mais démontrerait aussi votre volonté de l’inclure pleinement dans le milieu de travail.

Dans le cadre de formations ou de réunions, un interprète pourrait être sur place pour faciliter les interactions avec votre employé.  Les vidéos présentés dans le cadre de tels événements devraient être sous-titrés ou bien lorsque cela n’est pas possible, le texte du vidéo en question pourrait être remis à votre employé pour lui permettre de bénéficier du visionnement du vidéo en question.

Les alarmes d’incendies ou d’autre nature posent un sérieux problème pour les personnes qui vivent avec une limitation auditive.  Les alarmes en question devraient être munies de signaux visuels, plusieurs le sont déjà.  Un signal lumineux pourrait également être envoyé à la station de travail de votre employé, ou bien encore son ordinateur pourrait l’avertir du danger imminent.  Une pagette est aussi une option possible, pour permettre à l’employé de percevoir l’alarme peu importe où il se trouve dans le milieu de travail.

Dans certains cas, l’ouïe de l’individu n’est pas complètement absente, mais tout simplement réduite.  Dans ces cas, certaines des adaptations mentionnées précédemment s’appliquent aussi, mais d’autres options s’offrent également.

Différents systèmes d’amplifications existent, tant pour usage personnel, comme les implants cochléaires, que dans des situations ou un plus grand nombre d’individus sont concernés comme les boucles d’asservissements utilisées lors de conférences par exemple.  Les téléimprimeurs sont aussi une bonne option lorsque l’utilisation du téléphone fait partie des tâches courantes de votre employé.  Sinon, d’autres adaptations technologiques sont possibles lorsqu’on considère le téléphone, que ce soit au niveau de l’amplification ou de l’utilisation d’un casque d’écoute.