Femmes en situation de handicap et de violence

Print this page

Définitions

HANDICAP
Telle qu’elle est établie dans le Code des droits de la personne de l’Ontario, la définition de « handicap » s’entend de ce qui suit :

  • tout degré d’incapacité physique, d’infirmité, de malformation ou de défigurement dû à une lésion corporelle, à une anomalie congénitale ou à une maladie, notamment le diabète sucré, l’épilepsie, un traumatisme crânien, tout degré de paralysie, une amputation, l’incoordination motrice, la cécité ou une déficience visuelle, la surdité ou une déficience auditive, la mutité ou un trouble de la parole ou la nécessité de recourir à un chien-guide ou à un autre animal, à un fauteuil roulant ou à un autre appareil ou dispositif correctif ;
  • un état d’affaiblissement mental ou une déficience intellectuelle ;
  • une difficulté d’apprentissage ou un dysfonctionnement de un ou de plusieurs des processus de la compréhension ou de l’utilisation de symboles ou de la langue parlée ;
  • un trouble mental ;
  • une lésion ou une invalidité pour laquelle des prestations ont été demandées ou reçues dans le cadre du régime d’assurance créé aux termes de la Loi de 1997 sur la sécurité professionnelle.

DÉFICIENCE
L’anomalie d’une structure ou d’une fonction physique, psychique ou anatomique qui occasionne des limitations aux activités, quel que soit le genre et/ou le nombre, qu’une personne est en droit de faire.

Les déficiences peuvent provenir soit d’un défaut génétique, de l’hérédité, d’un accident ou d’une maladie permanente et dégénérative (incluant le SIDA) et elles peuvent affecter la motricité, les sens, le système nerveux, la force physique, l’intellect, le langage et la parole, l’apprentissage et/ou le psychisme.

Voici des exemples des limitations fonctionnelles :

MOBILITÉ
Capacité limitée ou impossibilité de se déplacer d’un endroit à un autre avec ou sans aide technique comme une canne, un appareil déambulatoire, un fauteuil roulant, une prothèse, une béquille, un plâtre, etc.

AGILITÉ
Capacité limitée ou impossibilité de tenir et/ou de manipuler un objet avec ou sans aide technique pour accomplir des activités telles s’habiller, se déshabiller, couper ses aliments, manger, etc.

VUE
Capacité limitée ou impossibilité de distinguer les personnes et les objets et lire l’imprimerie ordinaire avec ou sans verre correcteur.

OUÏE
Capacité limitée ou impossibilité d’entendre les sons près de soi, comme lors d’une conversation, avec ou sans appareil auditif.

PAROLE
Capacité limitée ou impossibilité de s’exprimer dans sa langue.

COMPORTEMENT
Capacité limitée ou impossibilité d’agir selon les règles établies par la société.

ENVIRONNEMENT
Réaction exagérée aux divers polluants (ex. les allergies).

Femme d’abord !

Nous sommes FEMME bien avant d’être FEMME HANDICAPÉE. Comme toute femme, nous avons des besoins spéciaux tels que des attentions particulières, nous avons des aspirations, des désirs et des attentes, etc.

Mais, ce qui nous distingue de la femme moyenne est le fait que nous vivons avec une limitation, une déficience. « Une déficience est considérée comme un handicap. Un handicap, c’est ce qui peut bloquer la réalisation de toutes les espérances, même les plus légitimes. »

« Face au phénomène de la violence, les femmes handicapées sont doublement vulnérables : premièrement, parce qu’elles sont femmes et deuxièmement, parce qu’elles ont une déficience. Les abuseurs sont conscients que les femmes handicapées en général sont perçues comme des entités dévalorisées, faibles, dépendantes, non crédibles, dépourvues de sensations et manquant de confiance en elles-mêmes. » Mais, cette perception des femmes handicapées n’est qu’un amas de stéréotypes encombrants!

Qui sont les femmes handicapées ?

  • Elles sont les personnes qui vous entourent.
  • Celles avec qui vous travaillez.
  • Elles sont les membres de votre famille.
  • Elles sont vos amies et vos voisines.

Les femmes peuvent avoir une ou plusieurs déficiences de différents types, qu’elle soit légère ou sévère. Nous retrouvons donc plusieurs formes de limitation fonctionnelle : sensorielle, auditive, visuelle, motrice, de mobilité ou d’agilité, psychique, intellectuelle ou de développement, du langage et d’apprentissage.

Pour en connaître davantage, veuillez suivre le lien suivant :  Droits de la personne