Sports en fauteuil roulant

Print this page

Apprendre à se déplacer et manœuvrer le fauteuil roulant dans des endroits peu évidents peut s’avérer un exercice physique en soi.  Cela dit, l’activité physique est crucial pour mener une vie saine. Si vous êtes en quête d’inspiration avant d’amorcer vos démarches pour mener une vie active, je vous invite à visiter le site de l’association canadienne des sports en fauteuil roulant

Au Québec, il existe un réseau d’information pour les sportifs en chaise roulante.  Visitez l’association des sports en fauteuil roulant pour davantage d’information : http://www.aqsfr.qc.ca

Basketball

Il se pratique depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale.  Le basketball en fauteuil roulant se joue sur le même terrain, se compose aussi de 5 joueurs dans chaque équipe et doit se jouer exclusivement en fauteuil roulant. Le seul règlement adapté concerne les déplacements permis lors du dribble. Plutôt que de n’avoir droit qu’à trois pas en dribblant, ce sont les coups de roue qui compte. Pas plus de deux tours de roue sont permis pendant le dribble, sinon, le ballon va à l’autre équipe.  Selon ses capacités physiques, chaque joueur se fait attribuer un pointage de 1.0 à 4.5, les joueurs 4.5 étant ceux ayant le plus de facilité à se déplacer et se mouvoir. Lorsque les 5 joueurs jouent sur le terrain, le pointage de l’équipe ne doit pas dépasser 15 points. Le site de L’ Association canadienne de basketball en fauteuil roulant vous offre de trouver une association dans votre province en plus d’illustrer les activités des équipes nationales. Pour les habitants de la région d’Ottawa, sachez que plusieurs associations de la capitale figurent dans la liste du Québec.

Escrime

L’origine étymologique du mot escrime signifie en italien (escrima)  défendre, protéger.  La particularité de l’escrime c’est qu’elle nécessite une arme blanche pour se défendre.  L’escrime est non seulement un sport, mais est aussi un art.  L’art de toucher l’adversaire avec la pointe de son arme sans se faire toucher.  Puisque l’escrime est un art martial, nous sommes tentés de dire que l’escrime vient d’Asie, mais détrompez-vous, l’escrime vient d’Europe.  Étant à la fois un sport de combat et un art martial, l’escrime permet  d’améliorer l’équilibre et la perception corporelle tout en développant le sens de la précision et la rapidité de décision.  Sur le plan compétitif, l’escrime aux jeux paralympiques est ouverte aux personnes limitées sur le plan moteur depuis 1960.

Les trois types d’armes blanches que les athlètes manient avec art en escrime sont l’épée, le sabre et le fleuret.

Croyez-vous que les règles et le matériel sont les même entre les athlètes handicapés et non handicapés?

En fait, les seules règles modifiées sont celles affectant la position des athlètes en fauteuil roulant lors du départ du combat.  Seulement pour le départ, les fauteuils doivent être fixés pour demeurer immobiles et la distance entre les athlètes est déterminée par le bras le plus court d’un des athlètes.  Plusieurs compétitions se font entre personnes handicapées et non, excepté aux jeux paralympiques. Les hommes et les femmes ne s’affrontent pas ensemble.

Par contre, l’équipement est le même pour les deux types d’athlètes, olympiques ou paralympiques à l’exception d’une protection supplémentaire pour les jambes.

À qui s’adresse l’escrime?  L’escrime peut se pratiquer autant par des athlètes handicapés sur le plan moteur que sur le plan sensoriel.  Pour les athlètes malvoyants ou aveugles, les points de repère sont surtout le bruit et la résistance de la lame lorsqu’elle entre en contact avec celle de l’adversaire.  Par exemple, l’arme qui est touchée à l’extrémité amène une forte résistance contrairement à ce qu’elle provoque si elle est touchée au niveau de la poignée.

De quelle façon comptabilise-t-on les points?  Dans les compétitions individuelles, les athlètes ont trois minutes pour chacune des trois périodes pour marquer des points en tentant de toucher l’adversaire.  Seuls les toucher au dessus du bassin compte.  Les compétitions collectives regroupent trois athlètes et la première équipe à marquer 45 touches gagne la partie.

L’escrime en détail :
http://www.paralympic.ca/fr/Sports/Ete/Wheelchair-Fencing.html

Soccer

Le soccer en fauteuil roulant ou le foot comme les Français le surnomme, s’adresse aux athlètes utilisant un fauteuil roulant électrique.  Il se joue à l’intérieur sur un terrain de basket-ball.  Originaire de la France, il est plus connu sous le nom de foot-fauteuil que de soccer en fauteuil roulant. Pour jouer, les joueurs doivent tous posséder un fauteuil électrique.  D’ailleurs, mentionnons que le soccer en chaise roulante est le seul sport collectif qui s’adresse aux personnes utilisant un fauteuil électrique.

Ce fauteuil doit subir une légère adaptation pour faciliter la manœuvre avec le ballon.  Cet équipement se nomme le pare-choc.  Il est placé au bas de la chaise permettant ainsi au joueur de frapper ou de pousser le ballon à l’aide de ce pare-choc.  La vitesse de déplacement est aussi fixée à huit kilomètres à l’heure.

Une partie de soccer dure 30 minutes et elle se répartit sur deux périodes de 15 minutes.  L’équipe qui commence avec le ballon est tirée au sort.  Les deux équipes de 4 joueurs prennent place sur le terrain et l’équipe gagnante décide si elle débute avec le ballon.  Pour débuter la partie, un joueur doit frapper le ballon placé au centre du terrain en direction de l’équipe adverse.  Un règlement exige que les joueurs de l’équipe adverse soient au moins à cinq mètres du ballon avant que le premier botté ait lieu.  Le but du jeu est de botter le ballon de soccer dans le but adverse pour compter un point.

Pour plus d’information sur le foot-fauteuil à un niveau compétitif, le site officiel de Handisport Fédération Française vous attend: http://www.handisport.org/les-29-sports/foot-fauteuil-electrique/.

Depuis peu, au Québec, une nouvelle équipe s’est constituée au sein d’une école secondaire.  Vous pouvez suivre les démarches du comité de powerchair football sur le site internet, ceci vous donnera peut-être des idées ou du support pour vos propres initiatives.  Leur objectif est de participer en juillet 2007 au tournoi international de  powerchair football qui se tiendra à Vancouver.