L’enfant et les troubles de l’attention

Print this page

Les troubles de déficit de l’attention / hyperactivité (TDAH) sont très présents chez les enfants ; il est toutefois difficile de poser un diagnostic.  Certains troubles d’attention s’accompagnent d’hyperactivité, mais pas tous.   Il est important de distinguer le déficit d’attention de l’hyperactivité, bien que les deux se rattachent souvent.  Vous trouverez des renseignements à ce sujet.

Télécharger le feuillet en format pdf en cliquant sur le lien Les symptômes d’hyperactivité et d’inattention chez les enfants de la période préscolaire à la deuxième année du primaire 

Le déficit d’attention

Il y a trois types importants de déficit d’attention :

  1. le déficit d’attention avec hyperactivité (le plus courant)
  2. le déficit d’attention sans hyperactivité
  3. l’hyperactivité sans déficit d’attention (le moins courant)

Définition

Le déficit d’attention est une tendance excessive à la distraction.  Les enfants ayant un déficit d’attention ont de la difficulté à se concentrer, à être attentifs, à se mettre au travail, à compléter certaines tâches sans être distraits par leur environnement, etc.  Le déficit d’attention se manifeste plus vers l’âge de 7 ans, mais chez certains enfants il est possible de le constater dès un très jeune âge, voir même l’âge préscolaire.

Selon le dictionnaire, l’attention se définit comme suit : « Action de se concentrer sur quelque chose ou sur quelqu’un, de s’appliquer ; vigilance. ».  Un enfant caractérisé par le déficit d’attention ne parvient pas à exécuter l’action de se concentrer : des éléments extérieurs l’en empêchent.  Le déficit d’attention cause généralement des problèmes de réussite académique et individuelle.

Symptômes

Voici une liste de comportements retrouvés chez les enfants présentant un déficit d’attention :

  • a du mal à se concentrer, à focaliser son attention dès le début d’une activité ;
  • se laisse distraire facilement ;
  • a de la difficulté à suivre les consignes qui lui sont données ;
  • a des difficultés à rester attentif au travail ;
  • a souvent l’air de ne pas écouter quand on lui parle ;
  • il faut attirer son attention quand on lui parle et lui répéter plusieurs fois la même chose ;
  • il ne réussit pas à porter de l’attention aux détails ;
  • il est facilement distrait par ce qui se passe autour de lui ;
  • a des problèmes d’apprentissage à l’école ;
  • a tendance à perdre des objets personnels et familiers ;
  • est inattentif de manière anormale compte tenu de son âge ;
  • ne finit pas ses devoirs, ni aucune activité quelle qu’elle soit, malgré sa bonne volonté affichée ;
  • évite ou fuit toute activité demandant de l’attention ;
  • a des difficultés à se mettre au travail ;
  • a des difficultés à maintenir son effort et son état d’éveil actif ;
  • a une mémoire à court terme défaillante.

Causes

Il n’y a aucune cause précise pour le déficit d’attention. Toutefois, on constate que souvent l’un des deux parents a présenté des symptômes de déficit d’attention lorsqu’il était plus jeune.  Néanmoins, l’on considère qu’il n’y a pas de transmission directe du parent à l’enfant.  Des études ont toutefois rapporté que le métabolisme du cerveau des enfants atteints de déficit d’attention était plus bas que la normale dans les parties qui contrôlent l’attention, le jugement social et le mouvement.

Traitement

Il est possible d’équilibrer la partie du cerveau qui contrôle l’attention à l’aide de médicaments.  Pour en connaître davantage sur les médicaments offerts ainsi que les effets, parlez-en à votre médecin.

Soutien au parents

Il est important de savoir que les troubles d’attention n’ont rien à voir avec l’éducation de l’enfant.  Ils sont présents, tout simplement et cela n’a rien à voir avec la façon dont on élève son enfant.  Nous invitons les parents à se documenter  davantage sur la gestion de comportement des enfants présentant des troubles d’apprentissage.

L’hyperactivité

Définition

L’hyperactivité est, au contraire du déficit d’attention, facilement distinguable.   Cette maladie se manifeste au niveau du comportement physique de l’enfant.  Un enfant hyperactif  bouge tout le temps et présente des troubles impulsifs face à diverses situations. Il ne peut tenir en place et semble porter attention à plusieurs choses en même temps.  Il gigote beaucoup, se tortille, bouge les mains et les jambes, se lève souvent, etc.  On distingue deux caractéristiques communes chez les enfants hyperactifs : ils sont très intelligents et ont une plus grande sensibilité que la plupart des enfants.

L’hyperactivité touche environ 5% des enfants. Comme le déficit d’attention, l’hyperactivité touche plus les garçons que les filles.

L’hyperactivité se manifeste généralement vers l’âge de 2-3 ans mais c’est dès les premières années scolaires qu’on le remarque plus.

Causes

Les causes de l’hyperactivité sont, tout comme pour le déficit d’attention, très vastes.  On suppose que c’est une défaillance neurologique qui est aussi héréditaire dans plusieurs cas.  Toutefois, il s’agit d’un problème plus fonctionnel que déficitaire.  Néanmoins, les signes de l’hyperactivité diminuent  à mesure que l’enfant vieillit : généralement, ils disparaissent presque complètement à l’adolescence.

Symptômes

Certains parents croient que leur enfant  est hyperactif parce que ce dernier dégage une énergie constante.  Il y a une différence entre un enfant actif et un enfant hyperactif!  Sachez que le diagnostic ne doit être posé que par un médecin.  De plus, nous considérerons un problème d’hyperactivité seulement si les symptômes engendrent des troubles de comportement nuisible au fonctionnement social, familiale et scolaire de l’enfant.

La liste des symptômes sert généralement à identifier si l’enfant présente des troubles d’hyperactivité.  Habituellement l’on observe pour une période d’au moins 6 mois la répétition de plusieurs des signes suivants :

Symptômes d’inattention

  • ne parvient pas à prêter attention aux détails ;
  • a du mal à maintenir son attention au travail ou dans les jeux ;
  • ne semble pas écouter quand on lui parle ;
  • ne se conforme pas aux consignes, ne parvient pas à mener à terme ses devoirs, une activité ;
  • a du mal à organiser ses activités ;
  • évite ou fait à contre-cœur les tâches nécessitant une activité mentale soutenue ;
  • perd souvent les objets nécessaires à son travail ;
  • se laisse facilement distraire par des éléments externes (bruits, personnes, etc.) ;
  • a des oublis fréquents dans la vie quotidienne.

Hyperactivité – Impulsivité

  • remue souvent les mains et les pieds ou se tortille sur sa chaise ;
  • se lève souvent en classe ou dans d’autres situations où il est supposé rester assis ;
  • court ou grimpe partout dans des situations inappropriées ;
  • a du mal à se tenir tranquille dans les jeux ou les loisirs ;
  • agît comme s’il « était monté sur ressorts » ;
  • laisse souvent échapper la réponse à une question qui n’est pas entièrement posée, a du mal à attendre son tour ;
  • interrompt souvent les autres ou impose sa présence.

Sites   http://www.passeportsante.net
http://comportement.net/tdah/