La déficience visuelle

Print this page

L’oeil est un des organes qui sert à transmettre des informations au cerveau : il permet de bien se situer dans l’espace (intérieur-extérieur) et dans le temps (nuit et jour), d’identifier les gens et les objets dans notre entourage immédiat. Environ 90% de toutes les informations nécessaires à notre bon fonctionnement nous sont fournies par l’oeil.


La personne aveugle ou malvoyante doit donc apprendre à fonctionner à partir d’autres sources d’informations. C’est la situation que vivent plus de 850,000 Canadien/nes.

Les déficiences visuelles comprennent différents degrés d’incapacité visuelle variant d’une vision affaiblie jusqu’à l’absence totale de la vue :

VISION NORMALE

Une acuité de distance de 20/20 dans le meilleur oeil, avec ou sans verre correcteur.

VISION AFFAIBLIE

Une acuité de distance de 20/70 à 20/200 dans le meilleur oeil avec ou sans verre correcteur (personne malvoyante)

CÉCITÉ LÉGALE

Une acuité de distance de 20/200 ou moins, ou 10% et moins (personne aveugle)

Certaines causes de la déficience visuelle sont:

LA CATARACTE

Une opacification ou perte de transparence du cristallin qui nuit au passage de la lumière et entraîne une perte progressive de la vision.

LA RÉTINITE PIGMENTAIRE

Une dégénérescence des cônes (sensibles à la lumière) et des bâtonnets (sensibles à l’obscurité).

LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE

Une affection de l’oeil, plus précisément des vaisseaux de la rétine, apparaissant chez les personnes diabétiques.

LA DÉGÉNÉRESCENCE MACULAIRE

Une détérioration de la macula, la portion de la rétine qui est responsable de la précision de la vision centrale, de la vision des couleurs et des petits détails.

LE DÉCOLLEMENT DE LA RÉTINE

Déchirure ou perforation de la rétine qui permet à l’humeur aqueuse du vitrée de couler entre elle et le fond de l’oeil et l’amène à se décoller. La vision sera brouillée allant même jusqu’à la perte totale.

LE GLAUCOME

Une maladie oculaire causée par une détérioration (atrophie) du nerf optique avec perte du champ visuel et associée, en général, à une augmentation de la pression à l’intérieur de l’oeil.