L’enfant et le cognitif

Print this page

L’enfant de 0 à 1 an :

  • cherche à repérer un objet qui est retiré de son champ visuel ;
  • dépose un objet dans un contenant par imitation ;
  • fait passer un objet d’une main à l’autre ;
  • retrouve un objet dissimulé sous un contenant quelconque.

De 1 à 2 ans :

  • montre du doigt les parties du corps ;
  • gribouille ;
  • montre du doigt lorsqu’on lui demande :
    « Où est … ? » ;
  • assortit des objets à des illustrations les représentant.

De 2 à 3 ans :

  • reproduit un trait vertical et une ligne horizontale par imitation ;
  • sur demande, indique quel objet est gros ou petit ;
  • connaît la signification des prépositions dans, sur, dessus, dessous.

De 3 à 4 ans :

  • différencie un garçon d’une fille ;
  • peut indiquer si un objet est léger ou lourd ;
  • peut indiquer quels objets sont longs et lesquels sont courts ;
  • compte jusqu’à 3 par imitation ;
  • ajoute une jambe ou un bras à un bonhomme incomplet ;
  • complète un casse-tête de six morceaux ;
  • dessine un carré par imitation ;
  • nomme trois couleurs sur demande ;
  • nomme les trois formes de base.

De 4 à 5 ans :

  • se souvient de quatre objets observés dans une illustration ;
  • nomme huit couleurs ;
  • dessine un bonhomme (une tête, un tronc et quatre membres) ;
  • compte de 1 jusqu’à 20 par cœur.

De 5 à 6 ans :

  • dénombre jusqu’à vingt objets ;
  • identifie les chiffres de 1 à 10 ;
  • récite dans l’ordre les lettres de l’alphabet ;
  • écrit son prénom ;
  • identifie cinq lettres de l’alphabet ;
  • place les chiffres de 1 à 10 dans l’ordre ;
  • énumère dans l’ordre les sept jours de la semaine ;
  • compte de 1 jusqu’à 100 par cœur.

Le rythme de développement

L’enfant qui présente une déficience intellectuelle se développe de façon normale en ce qui a trait aux étapes, à l’ordre chronologique des apprentissages, etc.

Ce qui diffère dans son développement est le rythme.  Par exemple, un enfant de 7 ans qui présente une déficience intellectuelle aura  peut-être les capacités d’apprentissage d’un enfant de 3 ou 4 ans (selon le degré de déficience).

Il est donc relativement facile pour quelqu’un qui connaît bien le développement normal d’identifier où en est rendu l’enfant qui présente une déficience intellectuelle dans son développement.

Cela ne veut pas dire qu’on les traitera comme un enfant de 3-4 ans ; mais plutôt qu’on comprendra mieux les forces et les difficultés rencontrées à chaque étape et qu’on pourra adapter ses interventions de façon plus adéquate.