Limitations visuelles

Print this page

Dans le cas des limitations de nature visuelles, il est important de faire une distinction entre la perte complète de la vision et une diminution de celle-ci.  Dans chacun des cas, des adaptations différentes seront applicables.  Notons aussi que certaines adaptations applicables à des personnes complètement aveugles peuvent aussi être bénéfiques à ceux détenant toujours une partie de leur vision.

Débutons tout d’abord avec certains principes de base à appliquer dans le milieu de travail pour le rendre plus accessible aux personnes vivant avec des limitations visuelles.  Vous devez permettre l’utilisation d’animaux aidants sur les lieux de travail mais aussi d’outils aidant à la mobilité comme les cannes ou bien encore certains outils électroniques.

Aider la personne à se familiariser avec son nouvel environnement de travail. Il importe aussi d’adapter vos locaux en installant des surfaces aux textures et couleurs contrastantes à l’approche d’un escalier et en éliminant les obstacles pouvant pendre du plafond qui ne pourraient pas être détectés avec une canne.  Assignez un partenaire d’évacuation à la personne vivant avec une limitation visuelle et fournissez une carte tactile de vos bureaux si cela est possible.

Pour la lecture de documents, une loupe, sous ses différentes formes, est un outil de base que vous devriez fournir à votre employé pour lui permettre de bien fonctionner au travail.

  • Autant que possible, produisez les documents de votre entreprise dans une police de caractère facilement lisible et suffisamment grosse (minimum de 16 mais idéalement 18).  Ceci s’applique aussi dans vos relations avec vos clients
  • Utilisez des couleurs contrastantes lorsque vous produisez des textes
  • Des documents en braille seraient aussi une excellente idée si votre employé a reçu la formation nécessaire pour lire le braille
  • Une version audio des documents dont votre employé aura besoin de faire la lecture permettra d’augmenter sa productivité.  Certains outils existent aussi, qui permettent de numériser un document qui sera par la suite lu à voix haute par le logiciel
  • Un collègue de travail ou un bénévole pourrait aussi faire la lecture des documents en question à la personne vivant avec une limitation visuelle.

Dans le monde d’aujourd’hui les systèmes informatiques prennent une place indéniable et les adapter aux besoins de vos employés vivant avec des limitations visuelles est crucial.   Dans la plupart des cas, en utilisant les options déjà incluses dans l’ordinateur vous arriverez à les rendre accessibles.  Vous pouvez par exemple augmenter la police de caractère du système d’exploitation ou bien encore utiliser le logiciel intégré qui permet de grossir certaines sections de l’écran à la manière d’une loupe.  Si cela ne suffit pas, des adaptations du matériel informatique sont aussi possibles.

  • Procurez-vous des écrans d’ordinateur plus grands ou incluez une loupe d’écran externe
  • Un écran antireflet contribuera aussi à faciliter la lecture de l’écran pour certains individus
  • Inclure un logiciel qui permet de faire la lecture de l’écran
  • Un clavier avec des repères tactiles et des touches plus grosses permettra une navigation plus facile pour l’utilisateur, il en va de même pour les téléphones
  • L’affichage en Braille serait aussi une possibilité intéressante lorsque cela s’applique.

La rédaction de documents papier peut aussi être un obstacle important pour des individus avec une vision défaillante.  Mais vous pouvez les aider avec des outils simples, mais efficaces.

  • Du papier avec des lignes tactiles existe et permet à la personne de s’orienter sur la page et d’écrire de façon lisible pour tous
  • Une loupe électronique pourrait être un outil de choix pour faciliter la rédaction de textes
  • Un assistant pourrait être fourni pour la prise de notes
  • Un ordinateur permettant la prise de notes vocales ou bien un simple enregistreur portable pourraient aussi être à considérer dans ce cas
  • Une plaque et un graveur Braille pourraient être utiles dans la rédaction de notes personnelles.

Nous nous pencherons maintenant sur des adaptations plus spécifiques à des milieux de travail particuliers.  Il importe d’être créatif dans chacun des cas et c’est avec un dialogue axé sur la coopération avec votre employé que vous réussirez à trouver la formule gagnante pour son intégration dans le milieu de travail.

Supposons par exemple que votre employé soit assigné à des tâches ou il doit construire ou assembler du matériel technique.  Comme précédemment une loupe serait un outil important, mais vous pourriez aussi inclure dans ce cas une lampe si les conditions lumineuses laissent à désirer.  Des outils parlants, comme un multimètre, un vernier ou bien encore un ruban à mesurer ou bien encore des outils sont des composantes qu’il serait possible de différencier grâce au Braille ou à des identifiants tactiles.

La cécité n’est pas un empêchement, c’est tout au plus un inconvénient.